29 janvier 2014

EXPAT TAG...

Je ne suis pas fan de tag, mais alors pas du tout.
Je n'y ai répondu que très exceptionnellement. Je remercie en général la personne d'avoir pensé à moi, car c'est une gentille attention, mais je décline l'invitation.
Je trouve les questions particulièrement creuses et inintéressantes. Non mais franchement, qu'est-ce qu'on s'en tape de savoir quelle est ma couleur préférée ou si ma grand-mère faisait du vélo !

Mais là, il m'a été proposé un tag très différent. Un tag ayant pour sujet l'expatriation. Ça change. Même carrément.
Alors, c'est avec délectation que j'ai répondu.
La responsable, c'est Margarida, une fille amoureuse des mots... en français, en catalan, en espagnol, en anglais, en... Bref, son métier, c'est l'écriture. Elle vient des Baléares, et vit en France.
Margarida a proposé ce petit exercice à plusieurs d'entre nous vivant à travers le monde, étrangères comme Gauloises. Elle prévoit ensuite de faire une synthèse de nos réponses. Je crains d'être l'exception qu'elle ne saura où caser dans son analyse... Certains, ceux qui me suivent, doivent sans doute savoir pourquoi !

courrier-expatriation

Remarque sur ce qui va suivre : je taille dans le vif, mais je suis consciente que les exceptions existent ! Ne connaissant pas personnellement chaque Wallon et Bruxellois (je sais c’est un tort), je généralise.

1/ Expatriée toute seule ou expatriée par amour ?
A moins d’être à la tête d’une fortune, de décrocher le job absolu qui paye un max aux communautés européennes, il faut être maso pour choisir de vivre en Mochegique Belgique, surtout quand on vient de Haute-Savoie ! Ou alors, comme moi, il faut avoir déniché le seul Belche parfait !
Parce que ce pays, hormis l’art flamand que j’ai toujours adoré, tant en termes d’archi que de peinture, c’est désespoirland ! L’ho rreur ! Plus laid... j’vois pas. C’est purement affreux ! Des champs marrons à perte de vue une grande partie de l’année dans une platitude à crever, un littoral bétonné comme il en existe rarement ailleurs (je ne vois en fait pas où d’autre), au point que les plus fortunés des Belches achètent sur la côté Gauloise... une mer gris marron... sans déc, pas bleue, pas verte, nan nan gris marron nase marronasse (paraît que c’est lié aux micro-organismes... même eux se liguent pour que ce soit moche !)...  A part le secteur des Ardennes (et encore pas partout), comme les superbes méandres de la Semois, c’est une épouvante.

Photo0343
Oui, je sais... la mer du Nord... ça choque !

Et j’vous parle pas de la population !... J’exclue les Flamands que je trouve plutôt cools, mais alors Wallons et Bruxellois... quelle plaie ! Plus xénophobes et anti Français, je ne crois pas que ça puisse exister ! Quand je pense que les Français ne jurent que par l’amabilité des Belches... leur humour !... Humour totalement inexistant, du moins les concernant. Pas une once de recul sur ce qu’ils sont. Rien, niente, nada, nichts !

Et vas-y que je n’ai aucune culture sur la politique et l’histoire de France, mais que je la ramène sur tout, que je tiens des propos carrément anti français, mais ça ne choque personne...  sur le net comme de visu.

Justement, parlons xénophobie maintenant.  Juste trois anecdotes...
- Une ex " pote ", oubliant m’avoir aussi sur FB parmi ses contacts Belches, raconte comment elle a su en voyant sa nouvelle responsable que ça sentait le sapin pour elle, avant même qu’elles se soient parlé. Devinez pourquoi ! Non, vous ne voyez pas ? Mais enfin, elle l’a su en apprenant que la fille était française !!! Elle avait déjà eu des soucis pro avec une Française... Bah tiens, la nationalité c’est ce qui fait tout !
J’ai vachement apprécié. Je l’ai débarquée après avoir tenté de lui faire comprendre l’étendue de sa connerie, de la xénophobie de ses propos. Personne n’a bien-sûr réagi. Je la vois toujours lors de soirées, et je l’ignore.
- Lors de réunions hebdo... un même mec la ramenait sans cesse sur le fait qu’il fallait se farcir les Français qui envahissaient un peu trop le territoire de la commune... Une fois. Deux fois. Trois fois. Il a disparu le jour où je m'étais jurée de me le faire !

- Dans le restau d’un copain que j’aidais en nettoyant les tables, alors que c’était fermé et qu’il avait été précisé à un couple qu’on acceptait quand même de leur servir à boire (il n’était que... 2H00 du mat !)... j’ai été prise à partie par la femme, parce que je lui redisais que non, il était trop tard pour manger quoi que ce soit, mais qu'elle voit avec le patron, et que je ne lui faisais pas le causette alors qu’elle me questionnait sans cesse sur mes origines... bref, elle avait envie de discuter. Ça a fini par un : « Ah, on voit que vous êtes Française ! Hautaine, désagréable ! C’est comme ça les Français, vous vous croyez supérieurs... et patati et patata... »
Je suis restée très calme et soft, car chez un copain, ne lui répondant qu’un « Vous êtes très bête Madame. »


Alors, vous allez penser que mon attitude doit entraîner cette attitude... Bah non. D’une, je suis quelqu’un de très ouvert, causant, jovial. De deux, comme tout bon Gaulois, j’ai été élevée en entendant sans cesse : « qu’est-ce qu’ils sont sympa les Belges !...»
Ouais, t’as raison ! Dans nos rêves ouais ! En tout cas, ni les Wallons ni les Bruxellois, ne le sont et ce, quoi qu’on en dise... ou alors, si on se bouche les oreilles et refuse de voir la réalité en face ! Du moins lorsque l’on est Français. Parce que, peut-être le sont-ils avec les autres nationalités, comme les Genevois le sont avec tout Français, pour peu qu’il n’arbore pas une plaque d’immatriculation Haut-Savoyarde !  (Ouais, on aime le franc suisse, et donc bosser chez eux... ça les agace !) ;)

Complexe d’infériorité des Belches, ça c’est certain ! Ils passent leur temps à avoir une opinion sur tout ce qui vient de France, sans même y vivre et connaître quoi que ce soit. Alors que s’ils commençaient par balayer leur bordel interne, ça irait peut-être mieux !

Ils en font six caisses, jusqu’à l’overdose lorsque, même un détail, est remarqué dans leur mocheté de pays. Ici, entre Stromae et leur équipe de foot... j’hésite sur le premier à dézinguer pour ne plus en entendre parler !
Et paraît que les Français sont cocardiers ! Perso, je n’ai jamais vu un autre peuple autant tirer à vue sur ses compatriotes, que le Gaulois ! Ça tient du sport chez nous... l’herbe est toujours plus verte ailleurs ! Pourtant, je ne vois pas partout des drapeaux français, comme ici on voit des drapeaux belges, ou comme en Suisse qui aussi, se défend bien question patriotisme exacerbé !

Maintenant, je crois que ce que voudraient les Belches c’est qu’on dise, par exemple, que la France est moche... bah non... ça n’est pas pour rien qu’elle est une des premières destinations du monde pour les vacances. Faudrait qu’on minimise notre patrimoine historique, viticole, naturel, etc... Enfin tout ce que eux ne possèdent pas (pays créé de toutes pièces par un assemblage purement politique en 1830)... sauf, je le rappelle, en termes d’art, mais... c’est uniquement flamand !!!... Une épine dans le pied des Wallons !

Bref, plus le temps passe, moins je peux les supporter. Je ne pensais pas pouvoir à ce point détester un pays...

2/ Depuis combien de temps es-tu de l’autre côté de chez toi…
J’habite dans cette mocheté de pays depuis plus d’un an et demi... après 4 ans d’A/R Annecy-Bruxelles. L'aéroport de Genève était devenu une annexe de nos domiciles à l'époque. On a craqué !
Je vis, en attendant les intermèdes en Haute-Savoie, et ceux en Catalogne (mes origines)...
Pour le reste, je profite de ce que Bruxelles possède d’agréable en termes de culture, car l’offre est fort riche en la matière... Si si. Je sais, c’est fou. Vous venez de lire... un compliment !!! Bien que, même pour l’Art Nouveau, ils aient donné dans le moche tristouille à côté de ma flamboyante Catalogne !
Heureusement que je suis amoureuse. Gravement même... ça permet de tout supporter !

3/ Quels sont les mets qui te manquent le plus de ton pays d’origine ?
Pas grand chose me manque à vrai dire... à part la tomme blanche ! C’est le nom du reblochon qui vient juste d’être fait, et est donc encore plein de petit lait. Avec pommes-de-terre, crème, jambon fumé, viande des Grisons, etc... c’est délicieux !

Donc, ce manque est plus anecdotique que réel.

Faut dire que je ne suis pas à des centaines de kilomètres du premier magasin Auchan ! Et les Belches n’ont pas de traditions culinaires excentriques ! Voire, curieusement, la civilisation leur étant parvenue, sans doute grâce aux Gaulois, ils possèdent des supermarchés et même... Carrouf !!!

Correction apportée après publication... J'ai le cerf volant...
Mais bien-sûr que quelque chose me manque gravement !!! Le PAIN !!! Notre bon pain, et dieu sait qu'il est particulièrement bon par chez moi...
Ici par contre, à moins de payer payer 2,10€ la baguette... tu pleures. Parce que ce que les Belches appellent de la baguette, bah c'est, comment dire... c'est... c'est pas bon, et ça n'est pas de la baguette ! C'est un truc dur, sec, sans goût, sans bonne mie.
Donc, quand on passe en Gaule, on fait provision, et direction le congèlo. Tout petit congélo, malheureusement...
Pour les viennoiseries non plus, sont pas très doués... pains au chocolat et croissants avec du sucre dessus, c'est moyen ! Et ça colle !

Donc, pour résumer, si tu te ruines et prends ta voiture (à moins du coup de bol et vivre à côté)... quand t'es Gaulois et que tu veux du VRAI pain, tu te ruines ! Et vue le nombre de Français dans le secteur, le peu de boulangeries dignes de ce nom, soit deux en tout (dont Paul), savent qu'on va raquer pour avoir notre came !!!

4/ Vis-tu à l’heure de ton pays d’accueil ou à l’heure de ton pays d’origine ?
Ni l’une, ni l’autre.
Curieusement à l’heure trans-pyrénéenne ! On dîne toujours très tard. Déjà que les Belches bouffent super tôt par rapport aux Gaulois, ça fait un vrai décalage. Quasi un jetlag pour un Belche venant dîner chez nous !

Entre, au plus tôt 20H00 (très rare) et 21H30 en semaine... pouvant atteindre les 23H00 passées en week end !

5/ Une chose, un objet que tu as toujours trimballé au long de tous tes voyages…
Mes chattes. Ce ne sont pas des objets (sauf en droit français...), mais je les trimballe partout. Et donc, pour ne pas qu’elles aient à subir la cale, on ne prend jamais l’avion. Tout en voiture, avec les chattes ! Elles adorent la platja de la Fosca d’ailleurs ! Et Namoureux est encore plus gaga que moi de ses félins chéris... Je crois que ce serait un motif de séparation si j’envisageais de les coller en pension. Mais il sait que ça n’arrivera jamais, car pas sûre que Tessy y survivrait. Feliç, elle est plus cool. Mais bon, pas la peine d’étudier la question, c’est non.

6/ Te sens-tu étrangère une fois par jour, une fois par semaine, de temps en temps, jamais..
Comment me sentir autrement qu’étrangère après tout ce que j’ai raconté, et vais encore raconter ?!... ;)

7/ Songes-tu à un éventuel retour "chez toi" ?
Retour chez moi ?... Mais c’est obsessionnel oui !

Sauf que le travail de Namoureux est stable, il l’adore, et on vit à 5 minutes en voiture de son bureau... un luxe quand on vit en ville. Donc, j’y pense et puis j’oublie... Claude François, sors de mon corps !!!

8/ Justement, que signifie pour toi l’expression "chez soi" ?
Chez moi c’est d’abord la Haute-Savoie. Là, où j’avais construit ma vie, où j’ai mes amis, mes repères.

Et puis, la terre de mes origines : la Catalogne. J’ai le sang, sang i or... Sem i serem !
Enfin, partout où je suis bien... les Pays-Bas par exemple (plats, mais si accueillants, jolis et aux habitant si cool et ouverts), l’Italie (un rêve absolu), l’Allemagne dont je connais très bien le sud, etc... J'ai plein d'idées où partir vivre... pourquoi ai-je atterri ici ?!!! Je dois avoir un karma qui pue !...

9/ La leçon de cette expatriation ?...
J’l’ai jamais senti ce pays... avant de le connaître, je le pensais moche. Dommage, je ne me suis pas trompée, et dieu sait qu’on le visite avec Namoureux. Même lui, Belge, reconnait que ça n’est pas folichon et que la côte est désespérante ! C’est dire ! D’ailleurs, connaissez-vous beaucoup d’étrangers qui viennent passer leurs vacances dans ce pays ? Par contre, lors des grands départs, ce sont des centaines (oui oui, centaines) de kilomètres de bouchons pour aller vers la France et l’Espagne ! Ils trouvent super beau leur mocheté de pays, mais se barrent dès qu’ils peuvent !

Autre leçon... la sympathie des Belges est juste un fantasme, un mythe français, qui ravit les Belges, ce qui ne les empêche pas de ne pas pouvoir nous encadrer !

La première personne que j’ai connu ici est Anglaise...
Elle m’a de suite dit : vous êtes Française !

Ah bon, me suis-je étonnée, je n’ai rien dit à part bonjour, et ensuite vous ai offert des pastilles... (Oui, parce que je m’étais assise à côté d’elle dans un parc... j’vous ai dit, chuis sympa et d’un tempérament ouvert !...)
Et en quoi cela implique t-il que je sois Française ? Eh bien c’est très simple m’a t-elle répondu, un Belge ne m’aurait jamais dit un mot, et encore moins proposé une pastille ! Ils sont très froids. Ils ne disent jamais ce qu’ils pensent.

Sur le coup, je ne l’ai pas crue, j’ai pensé qu’elle abusait...

Ça fait plus de 40 ans qu’elle vit à Bruxelles... et elle avait raison... sauf que moi, à l’époque, j’avais encore toute mes illusions !

J’aurais aujourd’hui plein d’anecdotes à raconter, ou sur les réflexions xénophobes ou les réactions de froideur que j’ai eu à subir... Parce qu’effectivement, adresser la parole à quelqu’un dans un magasin ou un restaurant (juste vraiment deux mots hein, pas une conversation importunante), et  ils vous dévisagent sans répondre, genre qu’est-ce qu’elle me veut cette dingue, c’est à moi qu’elle cause la morue ??!!!...
Et quand je vois la belle-famille... j’imagine, vue la non communication qui règne en son sein, que ce doit être identique.


10/ Réponse à cette question que j’oublie de te poser et à laquelle tu voudrais tellement y répondre…
LA question est : T’es-tu tout de même faite des copains ?


J’ai cru, maintenant je ne sais plus...
J’ai été sidérée de voir l’attitude de certains d’entre eux, qui se mêlent de tout sans posséder la culture suffisante, voire en n’en possédant aucune, sur la France, son histoire, qui l’ont ramenée sans cesse, ont même provoqué un max lors de « l’affaire Dieudonné ». Très doués pour donner des leçons. Sauf que, moi qui vis ici depuis 1,5 ans, et suis en couple avec Namoureux depuis 5,5 ans, qui suis très politisée, qui suis l’actu de près, abonnement au Monde.fr, lecture de Courrier International, presse étrangère, mais aussi du Soir, le quotidien référence ici, je ne me suis jamais permise de la ramener sur la politique belche et encore moins sur la question Wallons Flamands, alors que j’en connais je pense déjà un rayon sur la question...
Quand je parle de provoc... même si je ne suis pas du tout croyante, ne possède pas le moins du monde l’esprit communautariste, je suis juive. Maman juive, Papa catho, anti clérical à fond les ballons ! Pour lui, anar, le religion était bien l’opium des peuples ! Bref, connaissant mes origines par ma mère, le fait que mon père soit allé en camp de concentration parce que Républicain Catalan, ils devaient se douter que Dieudonné... j’ai... « un peu de mal » ...
Bah non. Ou plutôt, on n’a pas respecté cet aspect et eu la décence de la fermer !

Alors ça, ajouté à la xénophobie anti française ambiante… ça fait beaucoup !


Donc, vue que le Belche (Wallon Bruxellois, je rappelle hein !) la ramène dès qu’il peut sur tout ce qui touche à la France, mais la ferme sur tout le reste, parce que pas bien courageux (pas mal d’anecdotes sympa aussi à ce sujet)... je me demande quoi penser aujourd’hui.

Le sport ici c’est de ne jamais rien dire sur rien, sauf sur ce qui ne les con cerne pas… comme ça aucune implication ! J’ai d’abord eu l’exemple avec la belle famille… aucune communication sauf… sur ce qui ne les regarde pas.


Anecdotes déprimantes...

- Dans ma rue… une nuit ça hurlait dans une maison à côté… personne parmi le voisinage ne bronchait… 3H00 du mat… j’ai fini par bouger. Gens aux fenêtres, mais ils auraient laissé un meurtre se commettre pour ne pas s’impliquer ! Pas un n’a téléphoné aux flics, pas un !!! La femme était juste en pleine scène de ménage avec son mec alcoolique ! La pauvre était désespérée. Les gens ont écouté, mais pas un n’a réagi ! Il paraît d’après la voisine, qui elle avait tout suivi depuis le début, contrairement à moi, que ça durait depuis des heures !

Non mais franchement, faut être timbré pour ne pas décrocher son téléphone pour que la police se déplace, au moins pour vérifier qu’il n’y a pas de violence physique ! Non non... elle aurait pu crever sans aucune réaction si tel avait été le cas !

- Idem une autre nuit… 1H00 du mat… le petit caniche, de notre adorable vieille voisine de l'autre côté de la rue, aboyait sans cesse. Un monsieur était devant la porte, sans pouvoir entrer… c’était du secours, car elle avait appuyé sur une alerte… coma diabétique. Si Namoureux n’avait pas bougé pour aider, trouver une solution pour ouvrir la porte, les gens regardaient… mais personne pour aider ! L’infirmier secouriste a juste dit à Namoureux, qu’il avait sauvé la vie de la dame en l’aidant à entrer…

Jamais vu un pays pareil… ils sont gratinés !

Pour en revenir aux copains...

Certes, j’ai rayé des personnes de mes listes... mais les autres ??? Se sont-ils tus pour ne pas se dévoiler ou par respect ? Je ne sais plus que penser.

Je dois être honnête, je suis tout de même sûre de l’attachement de certains d’entre eux. Ils l’ont prouvé. Ça m’a beaucoup touchée.

Donc, à suivre, car je pense ne plus avoir de devoir de réserve vue leur attitude, un joyeux billet sur le  « problème » Wallonie Flandre ! Et documenté lui. Ça leur plaira je pense ! Parce que punaise, qu’est-ce que je comprends les Flamands qui ne veulent plus des Wallons!


Voilà. Etonnante mon expatriation n’est-ce pas ? Pas vraiment ce qu’on a l’habitude de lire sur les blogs de la part des expat qui s’extasient sur la richesse des différences, des échanges..
J’aurais tant aimé faire partie de cette majorité...

Je vais taguer à mon tour... pour la première fois !
La Carne Elle vit en France... mais loin, loin, loin... c'est vraiment de l'expatriation.
The Pingsh Blog La Pingsheuse a vécu en France... mais très loin également...
Ferdy pain d'épices Là, on part à Montréal
I feel blue Aussi à Montréal...

Je reprends bêtement astucieusement les questions pondues par Margarida...

1) Expatriée toute seule ou expatriée par amour ?
2) Depuis combien de temps es-tu de l’autre côté de chez toi…
3) Quels sont les mets qui te manquent le plus de ton pays d’origine ?
4) Vis-tu à l’heure de ton pays d’accueil ou à l’heure de ton pays d’origine ?
5) Une chose, un objet que tu as toujours trimballé au long de tous tes voyages…
6) Te sens-tu étrangère une fois par jour, une fois par semaine, de temps en temps, jamais..
7) Songes-tu à un éventuel retour "chez toi" ?
8) Justement, que signifie pour toi l’expression "chez soi" ?
9) Quelle est la leçon que tu tires, pour l’instant, de ces années d’expatriation ?
10) Réponse à cette question que j’oublie de te poser et à laquelle tu voudrais tellement y répondre…


Posté par Lydoue à 14:13 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : , , ,