Je viens de me finir une boîte de pâtisseries orientales. Seize au total. Gnéééé ???!!!... J'ai toujours adoré ça. Une bonne Séfarade quoi... qui aime la cuisine orientale et se damerait pour des makrouds bien moelleux.
Il y a quelques jours, alors que nous passions  en voiture pour la nième fois devant une pâtisserie marocaine dont les vitrines, glaucques et non éclairées, débordent malgré tout toujours de plateaux croulant de centaines de petits gâteaux... j'ai craqué. Nous avons stoppé car... il me FALLAIT des makrouds !

Recette-Makroud-aux-dattes-1200x715

Nous entrons donc dans cet endroit franchement terne et austère, à mille lieues de la représentation habituelle que nous pouvons nous faire d'une pâtisserie, et là le choc... mais j'ai été très bien, parfaite, rien de mon émoi n'est apparu sur mon visage resté impassible.
Derrière la porte ouverte, dans l'ombre, un homme assez âgé. Père ? Mari ?... En tout cas, une espèce de Cerbère.
La jeune dame qui servait, elle, portait une ravissante tenue fort estivale et féminine... soit un vêtement islamique ne laissant apparaître que le visage et les mains (ouf !) ! Le tout de couleur flatteuse : marron, et vert tristouille pour le voile... le tissu étant aussi élégant, frais et charmant que celui d'une robe de bure !

Moi, tranquille d'apparence, mais ayant franchement, l'espace d'un dixième de seconde, eu envie de faire demi-tour. Imaginez... je suis femme libre et juive (certes laïque, voire carrément hostile aux religions) (j'vous ai déjà expliqué, nous les juifs, ne sommes pas à un paradoxe près !) ! Je cumule quoi. Heureusement, je pense et décide vite quand il faut être réactif... 
J'avance donc, mon étoile de David autour du cou, Namoureux sur les talons. L'étoile est bien visible. Petite, mais sur fond noir uni. Non, je ne provoque pas, ou plutôt si, j'ai décidé de provoquer positivement. J'ai décidé de montrer cela : a priori, je représente tout ce que vous détestez, et pourtant je vais être charmante, vous expliquer à quel point je suis dingue de pâtisseries orientales et mieux... la juive, aux bras nus et aux cheveux longs lâchés, va vous offrir son argent en échange de vos gourmandises... parce que je voudrais tant que nous ne soyons plus ennemis !
Quand j'ai dit qu'il ne fallait pas que j'abuse tout de même, que ça commençait à faire beaucoup de pâtisseries, la dame m'a d'ailleurs dit un truc qui, intérieurement, m'a fait mourir de rire : " Il n'y a pas de mal à se faire plaisir, c'est important ! " Islamiste certes, mais commerçante !!! Plaisir... étonnant vocable dans la bouche de cette jeune dame...

Je ne sais pas s'ils ont vu mon étoile. L'homme n'a pas dit un mot, pas rendu nos saluts, faisant la même tête digne d'une porte de prison du début à la fin. La dame quant à elle était tout à fait aimable.
Mais s'ils l'ont vu, gageons que l'homme a intimé l'ordre à la dame de désinfecter de suite la boutique, parce que lui n'avait rien d'un être charmant !
Et, vengeance d'Allah... il ne restait justement plus de makrouds !!!
Vade retro Satanas !!!...

Je ne sais toujours pas si je vais retourner chez eux finir le boulot... à savoir essayer les makrouds. Je suis toujours hésitante entre " persiste et signe " et " non, faut pas pousser, pas envie de faire vivre des islamistes ".

Vos avis ?!

Capture d’écran 2017-08-02 à 14