12 juillet 2015

ELLE EST BRILLANTE ET BIPOLAIRE !... NE FUYEZ PAS, ÇA N'EST PAS CONTAGIEUX...

Aujourd'hui je n'écris pas... je partage.
Je partage le billet d'une copine aux talents multiples et variés, dont celui de l'écriture.
Je partage ses mots pour tenter de calmer ses maux et ceux de nombreuses personnes atteintes par ce mal, mais que les psy diagnostiquent, au mieux tardivement, au pire comme étant de simples dépressifs.

So est bipolaire, et explique avec un talent fou ce qu'elle vit.
Et non, So n'est pas une dingue comme ceux qui vous font marrer ou vous font peur dans les HP... elle ne divague pas non-stop la bave aux lèvres. So est une jolie nana, mariée à un mec qui l'adore, ils ont un petit, elle a une jolie maison, elle discute très agréablement, possède un super humour... bref, elle est brillante... et, bipolaire, comme bien d'autres personnes, personnes que vous côtoyez peut-être sans imaginer le moins du monde le mal qui les ronge.
Oui, elle a une maladie mentale... alors, bien que ses billets de blog aient déjà été fort commentés, celui-ci est passé sous silence... personne ne moufte, ne répond, personne ne like sur les réseaux sociaux, personne ne partage... tout le monde  a peur. Bah oui, des fois que la bipolarité soit contagieuse, vous saute dessus !

Alors, comme personne ne relaye, j'ai décidé de partager sur mon blog et de vous demander, s'il vous plaît, d'en faire autant... de relayer ce billet si talentueux et utile. Utile pour elle, parce qu'enfin elle parle à découvert de sa maldie ; utile pour autrui, car ainsi peut-être que des personnes atteintes par ce mal se reconnaîtront et ne penseront plus être juste... dépressives, mais pourront, grâce à cette piste, se mettre en quête de professionnels sérieux capables de les aider réellement.

" Il y a des semaines (des mois) que ce billet attend, pris à bras-le-corps, retourné dans tous les sens, abandonné puis retrouvé. Je voudrais te parler de plein d'autres trucs bien plus marrants (le henné rouge de chez Lush, par exemple), mais je lui ai promis qu'il serait le prochain alors il est temps qu'il sorte de sa cachette histoire qu'on puisse reprendre tranquillement notre place dans le canapé.

Puis je pense qu'il y a des moments dans la vie. C'est un peu comme la cuisson des pâtes. Un peu de patience, et à sept minutes elles sont parfaites. A six elles auraient été immangeables, à huit ramollos. Et là, c'est le moment.

Je suis bipolaire.

Malade depuis environ dix-huit ans, diagnostiquée depuis un an et demi.

Et puisqu'il n'y a rien de plus parlant que des chiffres, j'ai passé en tout plus d'un an en psychiatrie, changé trois fois de psychiatre, cinq fois de psychologue, voulu mourir un bon millier de fois et réellement essayé quatre fois. Maintenant j'avale sept pilules par jour (qui, tant qu'on y est, m'ont fait prendre vingt kilos), je vois mon psy(chologue) une à deux fois par semaine, et mon psy(chiatre) une fois par mois quand tout va bien. C'est-à-dire quand je n'ai décidé ni de me pendre, ni de traverser l'Atlantique à la nage pour rendre visite à ma petite soeur.

Suffit pour les calculs mentaux, je crois que t'as saisi l'idée.

Maintenant, le contexte... "  Pour lire la suite du billet, cliquez sur le début que vous venez de lire ! ;)

Merci de partager un maximum, de permettre aux mots de So de faire la tour de la planète, de permettre de lever un pan du voile, que dis-je, de la chape de plomb entourant cette maladie.
Et n'oubliez pas de lui laisser un petit mot sur son blog... ça lui fera du bien n'en doutez pas. :)

LA VIE DE SO...

La vie de So...

 

Posté par Lydoue à 16:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


13 avril 2015

CHRONIQUES DE L'INCONSCIENCE ORDINAIRE

zoom_1328114072

Nous avions rendez-vous ce vendredi à 14H00 pour travailler sur le montage d'un dossier de demande de mécénat ou sponsoring, afin de rénover une maison en vue d'y créer un refuge pour animaux (plutôt félin...) (il semble qu'une autre asso amie s'occupe des chiens).
Il est midi, elle m'appelle pour m'avertir qu'elle doit décommander notre rencontre car, cinq chats, dont le plus jeune a 10 ans, vont être euthanasiés si elle ne va pas les chercher de suite. Leur maître, un vieux monsieur, est hospitalisé sans chances de retour à domicile et sa délicieuse fille veut se débarasser des encombrants...
Des mignons minets SDF ou en passe de le devenir, elle en accueille maintenant chaque semaine... le bouche-à-oreille fait son travail... on sait qu'elle s'en occupera jusqu'au moment de leur trouver un foyer définitif.

Elle est prof, a l'esprit vif et fin, elle vit avec un chat et un chien, qu'elle aime. Elle a d'ailleurs sauvé son chien d'une vie affreuse.
Elle veut offrir au plus jeune de ses fils, la joie de vivre la naissance de chatons. Alors pour cela, elle veut acheter une petite chatte de race pour ensuite lui faire faire des bébés. D'une part, le prix de la vente des chatons, qui seront de race, rentabilisera " l'investissement ", et d'autre part, son gosse vivra une expérience tellement merveilleuse...

Sa minette a fait des bébés... elle gagatise à l'envi devant les petits et leur maman. Elle pense pourtant déjà à l'après. A savoir, qu'il va falloir les donner.
Les donner ? Pas de souci. Une annonce à relayer sur FB et le tour est joué. De toute façon, elle l'assure, elle ne donnera qu'à des gens qu'elle connaît, ou à des amis d'amis.

Elle connaît pourtant la surpopulation féline, elle sait que, sauf exception, les animaux sont euthanasiés car on ne sait plus qu'en faire... mais peu importe, elle veut son chat de race, et c'est justifié car elle a bien droit à cette petite récompense, ce caprice,  puisqu'elle a sauvé plusieurs autres petits bestiaux par le passé en adoptant plusieurs fois.

Moi aussi j'aimerais vivre avec un Chartreux ou un Bengali...
Moi aussi j'aimerais voir des bébés chats courir dans la maison...
Moi aussi je pourrais me dire qu'après tout j'ai déjà fait bien assez pour mériter de faire un caprice...

Sauf que...
Quand on réfléchit, les chats restent bébés le temps de passer des robes d'été à celles d'automne.
Qu'on n'est JAMAIS certain qu'un animal ne sera pas abandonné... que nombre de petits SDF ont été donnés " contre bons soins " à des gens au-dessus de tout soupçon, amis ou amis d'amis.
Que donner sans contrepartie, comme le remboursement des frais vétérinaires (vaccins, voire si l'animal est en âge, stérilisation) comme le font et le recommandent les refuges, est un encouragement au trafic d'animaux pour les laboratoires puisque les trafiquants sont à l'affût des dons.
Que lorsque l'on dépense quelques centaines (voire milliers d'euros) pour acheter un petit félin de race, la somme aurait pu en aider plusieurs autres à avoir un abri, être soignés, nourris.
Que la place que l'on donne à un chat acheté est une place prise pour un chat qui finira euthanasié, parce qu'il n'aura pas trouvé de foyer.
Qu'en achetant un chat, on encourage ce commerce égoïste, qui prive donc des milliers de minets sans abri d'un foyer et qui les envoie à l'abbatoir !

Capture d’écran 2015-04-13 à 16

Alors, pour aider tous les laissés-pour-compte, les chats en danger de mort comme les cinq vieux matous qu'elle est allée sauver vendredi, outre la constante recherche de familles d'accueil et d'adoptants, Isabelle veut ouvrir un refuge.
Avec des amis elle a déjà constitué une association : Les Amis de Kami ASBL. Cette asso existe depuis octobre 2014 mais, elle n'est pas subventionnée par les fonds publics, elle ne compte que sur les dons des particuliers, la générosité des commerçants acceptant d'accueillir l'asso pour faire des collectes, notamment de nourriture.
Le refuge doit ouvrir dans une maison qu'elle possède, mais qui nécessite des travaux. Et il y a péril en la demeure car, face à l'afflux de petits bestiaux abandonnés, Isabelle n'a plus de place chez elle, et a du commencer à en abriter dans la maison pas encore en état pour servir de refuge !
Le coût des travaux est estimé à 10 000€.
Pour récolter des fonds, ont été mis en place plusieurs moyens...
Tout d'abord, le don sur le compte de l'association les Amis de Kami, mais aussi l'ouverture d'un compte Leetchi permettant de verser, ne serait-ce qu'un euro. Imaginez : 1000 personnes versant juste 1 euro ! Ce serait déjà magnifique non ?!

Et puis vous savez... les animaux ne vous demanderont pas votre passeport, alors, même si vous n'habitez pas près de chez les Amis de Kami, vous pouvez les aider !;)
D'ailleurs, si vous avez déjà aidé des asso, êtes-vous forcément allés les voir, connaissez-vous leurs locaux, les bénéficiaires ?!... Je doute. Alors, au moins 1 euro... pour vous ça ne se verra pas dans le porte-monnaie, mais si tout le monde en fait autant... les amis de Kami vivront mieux grâce à vous.

Capture d’écran 2015-04-13 à 16


LIENS pour joindre l'association LES AMIS DE KAMI :

- Site pour tout savoir des activités de l'asso et des ses besoins : LES AMIS DE KAMI.

- Page FB, pour notamment suivre le sort des nouveaux arrivés et  les campagnes de communication : https://www.facebook.com/lesamisdekami

- Adresse : avenue des Sorbiers 71/9 à 1410 Waterloo.

- Téléphone : 0484/892285.

- Numéro de compte en banque...
IBAN : BE62 3631 4067 1561

BIC : BBRUBEBB

- Compte Leetchi pour aider l'opération " 1 euro pour un refuge " : https://www.leetchi.com/c/les-amis-de-kami-refuge

- Page FB de l'opération " 1 euro pour un refuge " : https://www.facebook.com/events/1376764965976874/


10 août 2013

LE CAFÉ DES CHATS... EST-CE VRAIMENT SOUHAITABLE?

Correctif important apporté à ce billet

J'ai, depuis que j'ai écrit le texte qui suit, constaté sur la page FB du Café des Chats que la propriétaire mentait sur un certain nombre de points, à commencer par le fait que la SPA cautionne l'ouverture de son café.
La SPA nie clairement soutenir ce projet. Vous pourrez lire son démenti sur la page FB du café, si tant est que la propriétaire n'ait pas ôté ses messages, puisqu'il semblerait qu'elle efface souvent ce qui ne lui est pas favorable... Sinon, sur la page d'accueil de la SPA, ICI ,ou sous le billet rédigé le 10 août 2013.
Donc, à vous de vous faire une idée, en allant notamment lire les interventions de plus en plus musclées sur la page FB... Avant qu'elles ne soient effacées!
A lire notamment, les com d'Agnès qui font suite à mon présent billet. C'est grâce à elle que je suis retournée voir ce qui se passait sur la page FB... Mais les com suivants sont tout aussi édifiants!... Lors de l'ouverture des lieux, les jeunes chats stérilisés la veille, se sont de suite retrouvés dans les locaux!...

En ce qui me concerne, je suis revenue à mon premier avis : A savoir que je suis contre l'ouverture de cet établissement.
Nous sommes le 10 septembre 2013...

- 15 octobre 2013, je tiens à relayer un billet de FRESHLIME qui s'est rendue au Café des Chats. Un triste constat... Cliquez ICI pour le lire.
Mais aussi cet autre billet à lire ICI.

- 19 octobre 2013... un billet de CONSTERNATION PASSAGÈRE, sauf que là ça n'a rien de passager. Malheureusement. ICI

 

Capture d’écran 2013-08-10 à 16

Ça vient du Japon. Mouais... Perso, tout ce qui vient de là-bas heurte d'abord mes a priori d'occidentale bon teint...
Nan mais sans déc... Certains Japonais sont assez azimutés pour payer, afin de pouvoir côtoyer et caresser des chats durant un moment! M'enfin, y en a plein les refuges des petits minets qui n'attendent qu'un gentil foyer... Bon d'acc, les Japonais manquent de place. Mais vous croyez que tous les appart en France font 200m²???...
Bref, un concept que je connais depuis un moment déjà et qui me choque d'une force...
Et puis...

Il y a quelques jours, je tombe sur un article de presse annonçant l'ouverture prochaine d'un bar à chats (Ouais ouais c'est l'nom!) dans Paris... Je manque défaillir!... Mes sels s'il vous plaît, je suis au bord de l'évanouissement... Dégraffez mon corsage... Eh oh!... Chuis pas non plus la Margot de Brassens qui donnait la gougoutte à son chat hein!!! Dégraffer ne veut pas dire exposer, à la vue de tous les mâles en rut, mes avantages!... Nan, juste ouvrir les 2 ou 3 premiers boutons!
Donc, vous voyez d'ici la Seine scène... Moi, en sueur, l'œil torve, mais prête, dès que je reprendrai mes esprits à bouffer du proprio de bar à minets (Logique, puisqu'en plus ça se situera dans le Marais!!!).
Sauf que...

Namoureux qui, puisque c'est un mâle, connecte ses neurones tous les jours, contrairement à moi, pauvre petite femelle à QI de mollusque, m'objecte : "Tu trouves que c'est mieux de les laisser croupir en refuge, voire pire les laisser se faire euthanasier?..."
Oui, parce qu'au cas où vous ne seriez pas au courant, je dis ça pour le sombre connard (Et là, il n'y a aucun trait d'humour), le chat que tu as abandonné pour X raisons a tous les risques d'être euthanasié, vue que les refuges explosent leur capacité d'accueil... Connard que je vomis! (Tu ressens la différence de ton quand je suis sérieuse pour de bon, toi, le mou du bulbe qui me pense vraiment au premier dégré?!)
Evidemment vu comme ça, moi qui suis plutôt du genre tête de mule, ai pour une fois changé d'avis en environ... 1 seconde chrono!
Je me rue sur le site du CAFÉ DES CHATS, puis sur sa page FB, pour découvrir que tous les chats proviendront de refuges et que le projet a reçu l'aval de la Direction de la Protection Animale, Ministère de l'Agriculture, etc...
Plutôt que de faire dans la redondance, je préfère vous laisser aller découvrir site et page. Il est intéressant de lire sur FB, dans la mesure où s'est instauré un dialogue, permettant à des personnes de formuler leurs objections. Sont donc exposés les arguments favorables au projet, comme ceux contre... Ainsi, à chacun de se faire son opinion. Mais en tout état de cause, avant de dire "géniaaaaaaal" ou au contraire de condamner, allez puiser des info. ;)
La presse a largement relayé ce projet, donc vous pouvez aussi vous documenter en allant sur Gogole, et en tapant "Café des Chats Paris".

Comme vous l'avez sans doute compris, je suis carrément favorable. D'une part, car les chats seront plus heureux (Du moins j'ose le penser) en ces lieux que dans un refuge (Sans même parler d'euthanasie...), et d'autre part, d'après ce qu'explique la proprio, tout est soigneusement étudié pour leur bien-être, avec en prime des mesures très strictes afin que les clients ne se croient pas entourés de peluches, fassent n'importe quoi et importunent les minous minets! En outre, la propriétaire demande des conseils aux internautes, prend en compte leurs avis. ;)

Bien entendu, et ça aussi, vous l'aviez sans doute compris, Le Café des Chats sera un lieu de restauration. Celui-ci se situera dans Le Marais et devrait ouvrir ses portes début septembre 2013, soit dans quelques jours.

Moi, j'pense aussi à la personne âgée, fana de minets mais qui, vue son âge, ne veut plus en adopter et qui vit avec ce manque... Le Café sera un lieu de bonheur où combler son manque.

Pour tout cela, merci à Margaux Gandelon d'avoir eu une idée de business qui fasse plein d'heureux, félins comme humains...

Extraits du site...
"C’est pourquoi nous travaillons en collaboration avec des associations de protection animale pour concevoir un environnement où nos chats seront heureux. Nous adopterons nos chats dans leurs refuges.

Au café des chats il n’y aura pas de cages (sauf de transport pour aller chez le vétérinaire) : les chats seront libres 24h/24, aucune mesure de restriction de leur déplacement à l’intérieur du café n’est prévue (hors cuisine bien sur) ni le jour, ni la nuit.

Pour le choix de nos chats la priorité n’est pas la couleur de leur fourrure, le soyeux de leurs poils ou le bleu de leurs yeux. Nous n’avons qu’un seul critère de choix prioritaire : le futur bien-être au sein du café.

Les chats seront choisis en fonction de leur caractère : ils devront aimer la présence d’autres chats et apprécier la présence humaine.

Les chats ne pourront pas être dérangés ou manipulés quand ils dorment, ils auront de nombreux espaces en hauteur, hors de porté des humains pour satisfaire leurs besoins d’indépendance et de calme.

Il sera interdit de prendre un chat dans ses bras pour le porter (par contre les chats auront tous les droits quand il s’agira de vous sauter dessus, de ronronner sur vos genoux, de repartir, de miauler…).

Il sera strictement (vraiment strictement) interdit de donner la moindre nourriture aux chats : la (bonne) nourriture de votre assiette n’est pas adapté pour un chat et même si vous souhaitez ne leur donner qu’un « tout petit morceau », imaginez ce morceau multiplié par 50, tous les jours.

Nos chats auront des croquettes haut de gamme à disposition, avec de l’eau fraîche en fontaine, ils bénéficieront en cas de besoin de régimes adaptés et ne pourrait que souffrir de 50 « tout petit morceaux » de quiche lorraine / tarte / saumon…"

Voilà. Alors, qu'en pensez-vous?!
Et non quand pensez-vous?... ;) Là, j'ai la réponse, mais je vais me taire! OK... Je sors, chuis encore vilaine... J'ai honte...

Capture d'écran d'un extrait de la page d'accueil de la SPA au 10 septembre 2013.

Capture d’écran 2013-09-10 à 17

 

Posté par Lydoue à 17:01 - - Commentaires [137] - Permalien [#]
Tags : , , , ,