Il est tatoué. Et piercé.
C'est un grand modèle. Grand et fort. Pas fort comme est aujourd'hui qualifié hypocritement un gros. Non, il est musclé.
Et gras ? Bah en fait, il l'est aussi !
Tu vois, le genre que lorsque tu rentres tard et que ça vient vers toi, tu préfères ou bifurquer rapidos ou changer de trottoir...
En prime, il porte des pantalons super larges en toile, d'un style incertain... sarouel médiéval, avec le fond du falzar au niveau des genoux. Le truc que, si tu y mets quarante couches Pampers l'une sur l'autre, taille diplodocus, y a encore de la place !
Lui, c'est Lapin.

lapins
C'est un des êtres le plus adorables que je connaisse. Je ne sais pas pourquoi je l'appelle ainsi. C'est affectueux, donc on se fiche de la raison.
Le gentil léporidé est marié depuis dix ans. Monsieur et Madame Lapin sont devenus accidentellement parents à dix-neuf ans. Il était évident qu'ils garderaient le bébé. Ce rejeton a aujourd'hui quinze ans, et le dernier Lapinou a huit ans.
La famille Lapin n'est qu'amour.
Le couple dégouline de tendresse, et les Lapinous s'adorent comme ils adorent leurs parents.
Je n'ai jamais entendu ces-derniers hausser la voix sur les enfants. Cela arrive peut-être, mais vu le caractère de Lapin, moins agressif qu'une réunion de bonzes en méditation, ainsi que celui de sa femme, prof de religion, qui adore les blagues pourries sur l'église – d'ailleurs, je me demande bien quelles blagues pourries elle n'aime pas ! – et qui possède une ouverture d'esprit plus large que celle de la mer Rouge lorsqu'elle a permis la fuite des Juifs hors d'Egypte... Bref, quand il y a un truc qui coince dans le comportement des Lapinous, on explique et on s'assure que la remarque est comprise.
Les gamins font des câlins à leurs parents. À huit ans, je veux bien, mais à quinze ans, vous connaissez beaucoup de garçons accrochés au cou de leur père ?! Ils sont potes. Quand on les voit, on ne dirait jamais un père et son fils. D'ailleurs, quand Lapin parle de son rejeton de quinze ans, il finit souvent sa phrase par un « il est génial mon fils ! » assorti d'un sourire fondant...
Lorsque le grand Lapinou est en congés, il va dormir chez des amis ou sort avec eux alors qu'il est minuit passé et ce, sans que ses parents sachent à la minute près où il est.
À quinze aaaaannnnns ?! J'en imagine déjà qui hurlent d'effroi. Ouais, à quinze ans.
Sauf que les jours où il a cours, le gamin décide lui-même de rentrer car il a décidé de faire ses études loin de chez lui (dans la même école que son Lapin de papa...), et il doit se lever tôt pour être à l'heure le lendemain. Nous l'avons vu faire. Le gamin raisonnable au possible. Boit pas, fume pas, a plein de copains et top sympa. Bah vous m'étonnez, c'est le double de son père, alors forcément, tout le monde l'adore ! Son père connaît ses propres amis depuis l'école. Gageons que Lapinou aîné gardera, lui aussi, les siens à vie. Son petit frère est en adoration devant lui, et ce dernier lui rend bien.

Comme le Lapin, madame Lapin et tous leurs amis par le passé, les Lapinous font parti des scouts.
Faut dire qu'en Belgique, c'est supra classique et forcément, ça a interpellé la Gauloise que je suis !
Il paraît que la France est... la fille aînée de l'église. Là, y a eu maldonne, parce que plus grenouilles de bénitiers que les Belches, tu meurs! J'ai beau être un crapaud, je suis profondément ancrée dans la tradition laïco-républicaine. Le Belche, lui, est royaliste et catho. Bon, je ne dirai pas qu'il va tous les dimanches à la messe (bien que dans la belle-famille il y ait des cas parmi les anciens), mais par contre, il y a des cours de religion au programme de toutes les écoles, fussent-elles laïques... Et si les parents refusent, ça se transforme en cours de morale (un truc que j'adorais quand j'étais gnome !). En outre, les scouts fleurissent en Belchique comme les colchiques à la fin de l'été.
Lorsque j'ai débarqué ici, j'avoue avoir été effarée. Wahouuuuuuuuu les ringaaaards ! Regarde, encore des scouts ! Pour moi scouts = religion = catho = coincés = passé.
Sauf que...

Plus catho et moins coincée que Madame Lapin, je ne connais pas. Pour pouvoir gagner à Chabada (un jeu nécessitant le QI d'une huître moisie), elle nous chante à tue tête et en se marrant des chansons catho, reprises en chœur par ses gosses hilares. Elle nous propose des jeux crétins, grossiers et emprunts d'une franche trivialité, qui nous font nous gondoler de rire. Oui, nous sommes tous joueurs « invertébrés », donnant principalement dans le jeu de stratégie, de gestion, le jeu de rôle, etc... Mais ça n'est pas parce que nous nous triturons les méninges chaque semaine, que nous ne pouvons pas nous amuser également bêtement, voire lamentablement ! Pour cela, Madame Lapin est pleine de ressources, et j'adore ça ! C'est notre récré !

Moins catho mais totalement restés dans l'esprit scout que le Lapin et ses amis, je ne connais pas non plus. Ils ont retenu les valeurs de Baden Powell, sans le côté religieux béni-oui-oui. Ils se connaissent pour la plupart depuis l'enfance, formant une vraie famille qui s'entraide de façon permanente.

Plus bad boy tatoué (genre François Hadji Lazaro, des Garçons Bouchers en plus beau !), mais au caractère parfaitement opposé à l'image qu'il projette de lui, je ne connais pas mieux que Lapin.
Ce garçon devrait être déclaré d'utilité publique pour combattre les idées reçues, les a priori... une certaine forme de connerie laissant souvent à penser que l'habit fait le moine !
Et Madame Lapin devrait être clonée pour remplacer certains catho gaulois, coincés, intégristes et empêcheurs de vivre qui ont démontré leur grande humanité à propos du mariage pour tous.

La France est peut-être laïque et républicaine, mais ce sont les Belches, royalistes et gravement catho qui, depuis belle lurette, se foutent « royalement » de ce que font leurs semblables de leur... biiiiip !
La devise Belge est : « L'union fait la force ».
Cette devise pourrait tout aussi bien être : « Vivre et laisser vivre ».
La famille Lapin en serait la mascotte.

Source illustration : www.tattoo-licorne-et-dragon.skyrock.com

 

ArticlepubliéSobusygirls