De Morgen

 

Je vais faire court pour une fois...

FB a censuré le quotidien Belge en langue flamande, De Morgen, car celui-ci a osé montrer une image déchirante de la réalité Syrienne!

Mais surtout ne changez rien à vos habitudes, continuez à "liker" les liens publicitaires et à étaler vos habitudes de consommation sur FB! Tant qu'à faire autant que le merveilleux média américain, puritain et qui n'en est pas à une contradiction près (Pas de photo de cul, mais les sites pédophiles fleurissent tranquilles...), continue à s'en mettre plein les poches grâce au marketing!

Voici l'article navré de la RTBF. Il exprime clairement les choses, alors aucune raison que je fasse moins bien!
"Facebook non plus ne veut pas voir la couverture de l'édition spéciale du Morgen montrant un enfant blessé à moitié nu et en pleurs avec ce titre "La guerre que personne ne veut voir". Le réseau social l'a retirée à deux reprises ce vendredi, journée d'action en faveur de la Syrie.
La moitié des revenus de cette édition spéciale va à la journée d'action pour la Syrie, initiée par le consortium 12-12.

Comme d'autres médias, De Morgen publie sur sa page Facebook des liens avec images. La couverture publiée jeudi soir a été retirée vendredi matin par Facebook. Une deuxième photo a subi le même sort vendredi midi.

Le quotidien flamand a reçu un rappel
des standards de la communauté Facebook, qui interdit notamment le nu, la pornographie et met des limites au contenu graphique, à savoir la publication d'images explicites.

La photo de l'enfant est de
Sebastiano Tomada, deuxième prix au prestigieux World Press Photo.

De Morgen regrette le manque de compréhension de Facebook."

Il est consultable ICI